Le vrai du faux

*toute mention d’Alcentra fait référence à Alcentra Limited agissant au nom et pour le compte des fonds qu’elle conseille

  • 1. « La direction actuelle de BVA Group {…} s'inquiétant de la casse sociale à venir »

    La Tribune, BVA : la reprise par Alcentra bloquée par la Cour d’appel de Toulouse, 17.09.2020

    POURQUOI C’EST FAUX ?

    Le projet d’Alcentra prévoit la reprise de la totalité des salariés à l’exception des cinq dirigeants actuels qui n’ont pas souhaité s’associer à son projet. Dans son jugement, le tribunal de commerce de Toulouse décrit d’ailleurs l’offre d’Alcentra comme étant « celle qui garantira le mieux le maintien de l’emploi ».

  • 2. « Le fonds de dette anglais nous a forcés à nous mettre en redressement judiciaire » (Pascal Gaudin)

    Agence France Presse, BVA en redressement judiciaire, quatre offres de reprise, 11.09.2020

    POURQUOI C’EST FAUX ?

    Alcentra n’a pas été associée à la décision de mettre BVA en redressement judiciaire et considère que cette issue était largement évitable. Cette décision est un choix des dirigeants actuels avec le soutien des actionnaires actuels.

    Le rapport du mandataire ad hoc établit que ce choix avait pour objectif de reprendre BVA au tribunal de commerce en effaçant la dette.

    Alcentra avait, quant à elle, fait des propositions concrètes de restructuration qui auraient permis de souscrire un PGE et d’éviter la mise en redressement judiciaire, auxquelles Naxicap et les dirigeants du Groupe n’ont pas donné suite.

  • 3. « Faute d'accord de son principal créancier Alcentra, BVA n'a pas pu obtenir de PGE »

    Agence France Presse, BVA en redressement judiciaire, quatre offres de reprise, 11.09.2020

    POURQUOI C’EST FAUX ?

    Alcentra a toujours été favorable à une restructuration de la dette afin de créer les conditions d’une levée de PGE. Il a d’ailleurs été reconnu par Naxicap (le 18 mai) que « (…) compte tenu de l’endettement actuel du Groupe et des conséquences à long terme de la crise sur l’activité de BVA, il est évident que les PGE ne pourront être obtenus sans une restructuration complète de la Dette Unitranche existante ». Restructuration qu’Alcentra a proposé à plusieurs reprises.

    C’est donc, au contraire, l’équipe dirigeante qui, en refusant la restructuration préalable à la demande d’un PGE, en a empêché les conditions.

  • 4. « Le projet émanant du management et des salariés est selon lui (Pascal Gaudin) « le mieux disant socialement et économiquement »

    Agence France Presse, BVA en redressement judiciaire, quatre offres de reprise, 11.09.2020

    POURQUOI C’EST FAUX ?

    Le 15 septembre 2020, l’offre Alcentra a été retenue par le tribunal de commerce de Toulouse, considérée comme « la mieux disante en termes de prix […] reposant sur un véritable projet d’entreprise […] de nature à maintenir les activités en France mais aussi en Europe et aux USA ».

    Sur l’emploi, la garantie d’effectif apportée par Alcentra est beaucoup plus solide puisqu’elle sécurise pendant deux ans le périmètre du personnel tant que les performances sont conformes au business plan, volontairement prudent.

    A contrario, XPage stipule qu’ils ne procéderont à aucun PSE dans les 36 prochains mois, leur permettant notamment de licencier périodiquement moins de 10 salariés, de mettre en place des plans de départ volontaire et de mettre en place un gel des embauches. De plus, les garanties sociales d’XPage sont « sous réserve de tout évènement exceptionnel tel qu’un nouvel état d’urgence sanitaire ou un nouveau confinement généralisé dont la survenance affecterait de manière significative les activités, le chiffre d’affaires, les perspectives (financiers ou autres) et les résultats du groupe reconstitué. »

  • 5. « C’est un fond de dette américain qui a déjà vendu pas mal de boîtes à la découpe en France »

    La Dépêche du Midi, BVA : des salariés inquiets après l’audience au tribunal, 10.09.2020

    POURQUOI C’EST FAUX ?

    Alcentra Ltd est une entreprise britannique gérant des fonds de dette. La stratégie d’Alcentra consiste à établir des partenariats à long terme avec les sociétés auxquelles ces fonds prêtent. Alcentra n’est devenue actionnaire que dans un nombre très limité de cas.

    Le jugement du tribunal de commerce prévoit une clause d’inaliénabilité (= interdiction de cession des actifs) de 3 ans et Alcentra estime que l’intérêt de BVA est de faire travailler ensemble les différentes parties du groupe. La vente de l’entreprise en morceaux serait destructrice de valeur. La masse critique du groupe et son profil international sont ses meilleurs atouts.

    Il existe de nombreux exemples de réussite dans lesquels Alcentra Direct Lending a soutenu des entreprises françaises dans leur stratégie de croissance. A titre d’exemple, nous pouvons citer les parcs d’attraction Looping, ou l’opérateur de parcs de vacances Siblu.

  • 6. « Le DG de BVA dénonce le fait qu'Alcentra se soit approprié en juillet, en pleine procédure de redressement judiciaire, la filiale américaine du groupe »

    Agence France Presse, BVA en redressement judiciaire, quatre offres de reprise, 11.09.2020

    POURQUOI C’EST FAUX ?

    PRS IV USA a été rachetée pour 55 millions de dollars, un prix situé dans la fourchette d’évaluation (entre 42,4 et 67,5 millions de dollars) déterminée de manière indépendante par un cabinet spécialisé.

    Alcentra a réalisé la meilleure offre au cours d’une procédure d’enchères transparente et ouverte à tous. De nombreux acheteurs potentiels ont été contactés dans ce cadre.

    Ce rachat était le jeu normal des garanties librement consenties par l’équipe dirigeante actuelle de BVA à l’occasion du financement qu’elles ont sollicité d’Alcentra au titre duquel 142 millions d’euros restaient dus au moment de l’acquisition de la filiale américaine.

  • 7. Alcentra « envisage de délocaliser son siège au Luxembourg et la direction en Angleterre » (Pascal Gaudin)

    Le Figaro, Bataille judiciaire autour de la société d’études BVA, 18.09.2020

    POURQUOI C’EST FAUX ?

    Il n’a jamais été question de délocaliser une quelconque activité. L’offre transmise au tribunal ne le mentionne nulle part. Au contraire, elle s’engage explicitement à maintenir en l’état l’ensemble des centres de décision du groupe. Alcentra n’a d’ailleurs pas vocation à assumer la gestion des activités, qui sera confiée à des dirigeants reconnus pour leur expertise opérationnelle. Tous les salariés resteront employés dans leur pays d’emploi actuel.

    Les fonds qui seraient les actionnaires in fine du groupe BVA, ont leur siège social au Luxembourg. Cela n’a aucune influence sur les opérations du groupe BVA. Il s’agit des mêmes fonds que ceux qui ont consenti le financement dont a bénéficié le groupe BVA de la part d’Alcentra sans que cela pose un quelconque problème à l’époque.

  • 8.« D'autant qu'ils 'Alcentra' souhaitent récupérer leur créance en un an »

    La Dépêche du Midi, BVA : des salariés inquiets après l’audience au tribunal, 10.09.2020

    POURQUOI C’EST FAUX ?

    Le jugement du tribunal de commerce prévoit une clause d’inaliénabilité (= interdiction de cession des actifs) de 3 ans. Alcentra estime d’ailleurs que la vente de l’entreprise en morceaux serait destructrice de valeur.

    Compte tenu du montant qu’Alcentra a prévu d’investir dans l’achat du groupe et dans le soutien aux dirigeants qui en assureront le redressement et des perspectives d’activité du groupe, l’horizon temporel dans lequel Alcentra s’inscrit n’est pas simplement d’un an.

Conditions d’utilisation du site https://batirvotreavenirensemble.com/

Bienvenue sur le site [https://batirvotreavenirensemble.com/ ] (le « Site »).

Les présentes fixent les modalités de mise à disposition du Site par la société Clareant France II, SAS au capital de 1 euro, dont le siège social est situé au 3, boulevard de Sébastopol, 75001 Paris, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro 885 169 342 (« nous »), à destination des utilisateurs (« vous »).

Pour utiliser le Site, vous devez accepter les présentes conditions d’utilisation.

1.              Objectif du Site

Le Site a pour objectif de fournir des informations sur :

  • les conditions dans lesquelles notre société, ainsi que les sociétés Clareant Research Holdings Limited et Clareant France SAS, conseillées par Alcentra, ont été amenés à formuler une offre de reprise devant le tribunal de commerce de Toulouse à la suite de la mise en redressement judiciaire de la société BVA ; et
  • les conditions et le contenu de cette offre de reprise.

Le Site présente les engagements pris  dans l’offre, notamment pour l’emploi et pour l’avenir de BVA.

2.              Informations publiées sur le Site

Les informations et les données financières disponibles sur le Site sont fournies à titre d’information uniquement et reflètent uniquement notre point de vue.

Elles ne doivent pas être interprétées comme des conseils d’investissement ou des recommandations personnalisées, des recherches d’investissement ou la diffusion d’analyses financières. Vous devez obtenir un avis professionnel ou spécialisé avant d’entreprendre ou de vous abstenir d’entreprendre toute action sur la base du contenu du Site.

Nous nous efforçons de fournir des informations de qualité, vérifiées et à jour.

Toutefois ces informations sont fournies « telles quelles » sans garantie expresse ou tacite d’aucune sorte. Elles sont non contractuelles et sujettes à modification sans préavis. Elles peuvent contenir des inexactitudes techniques ou des erreurs typographiques.

Nous ne pourrons être tenus responsables d’aucune décision, en particulier d’investissement ou d’achat ou de vente de titres, que vous prendriez sur la base des informations publiées sur le Site.

3.              Accès au Site

Nous ne garantissons pas que le Site, ou tout contenu qu’il contient, sera toujours disponible ou ininterrompu.

Nous pouvons, à tout moment, suspendre pour la durée que nous déterminerons librement, retirer ou restreindre la disponibilité ou l’accès de tout ou partie du Site.

4.              Réutilisation des contenus publiés sur le Site

Les documents reproduits sur le Site sont des documents rendus publics dans le cadre des procédures judiciaires devant le tribunal de commerce de Toulouse.

Vous pouvez imprimer une copie et télécharger des extraits du Site pour votre usage personnel.

5.              Liens hypertextes depuis le Site

Le Site peut vous proposer des liens vers d’autres sites internet et ressources fournis par des tiers. Ces liens sont fournis à titre d’information uniquement.

Nous indiquons systématiquement vers quel site nous vous proposons d’aller. Cependant, ces sites tiers ne font pas partie du Site et n’engagent pas notre responsabilité. Il vous incombe de prendre connaissance des conditions d’utilisation et des politiques de confidentialité applicables aux sites tiers et ressources liées.

6.              Liens hypertextes vers le Site

Tout utilisateur du Site est autorisé à établir, sans autorisation préalable, un lien vers les informations diffusées sur le Site, à condition de le faire de bonne foi et de ne pas en tirer profit.

En revanche :

  • les pages du Site ne doivent pas être imbriquées à l’intérieur des pages d’un autre site internet ;
  • vous ne devez pas établir un lien vers notre Site en suggérant une quelconque forme d’association, d’approbation ou de cautionnement de notre part lorsqu’il n’en existe pas ;
  • vous ne devez pas établir de lien vers le Site dans un site internet qui ne vous appartient pas.
7.              Responsabilité

Que vous soyez un consommateur ou un utilisateur professionnel :

Nous n’excluons ni ne limitons en aucune façon notre responsabilité envers vous lorsqu’il serait illégal de le faire.

Si vous êtes un utilisateur professionnel :

Nous ne serons pas responsables envers vous de tout dommage, contractuel (même prévisible) ou délictuel (y compris en cas de négligence), survenant dans le cadre ou en relation avec :

  • l’utilisation ou l’incapacité d’utiliser le Site ; ou
  • l’utilisation de tout contenu affiché sur le Site ou la confiance accordée à celui-ci.

En particulier, nous ne serons pas responsables :

  • des pertes de profits, de ventes, d’activité ou de revenus ;
  • de l’interruption de l’activité ;
  • de la perte d’opportunités commerciales, de clientèle ou de réputation ; ou
  • de toute perte ou tout dommage direct ou indirect.

Si vous êtes un utilisateur consommateur :

Nous ne fournissons le Site que pour un usage domestique et privé.

8.              Non-respect des présentes conditions générales d’utilisation

En cas de non-respect des conditions d’utilisation du Site, nous prendrons toute mesure appropriée, y compris le retrait immédiat, temporaire (pour une durée que nous déterminerons librement) ou permanent, de votre accès au Site.

9.              Protection des données à caractère personnel et cookies

Nous ne collectons pas de données à caractère personnel, en dehors de l’utilisation de cookies prévue par notre Politique de cookies.

10.           Droit applicable et litiges

Les présentes conditions d’utilisation, les informations contenues dans ce Site et tout litige en lien avec elles sont soumis au droit français.

Si vous êtes un utilisateur professionnel, le tribunal compétent sera le tribunal de commerce de Paris.

11.           Mise à jour du Site

Le Site a été mis à jour pour la dernière fois le 29 septembre 2020.

Le contenu du Site étant évolutif, nous nous réservons le droit de modifier et de mettre à jour, à tout moment, les informations disponibles sur le Site.

12.           Mise à jour des conditions d’utilisation du Site

Nous pouvons modifier ces conditions d’utilisation.

Les modifications apportées aux présentes prendront effet à la date de leur publication sur le Site, sauf indication contraire dans les conditions d’utilisation modifiées. Nous vous demanderons d’accepter les nouvelles conditions d’utilisation du Site avant d’accéder au Site si des modifications substantielles y sont apportées.

 

« En cliquant sur Accepter, vous reconnaissez avoir eu la possibilité de prendre connaissance de ces Conditions d’utilisation et vous acceptez d’utiliser le site conformément à ces conditions ».